Lauréat de la deuxième promotion du CleanTech Booster, Beoga développe un écosystème pour rendre attractives les communautés énergétiques. Ces dernières sont un groupe de personnes qui décident de produire et de consommer leur électricité en commun, tout en restant connectées au réseau.

 

👍 Quelle a été votre motivation à entreprendre ?

Après différents postes opérationnels, partout dans le monde, pour un leader français de l’environnement, j’ai eu l’impression que je pouvais faire plus et plus vite. La transition écologique nécessite de l’agilité et des prises de décisions rapides que les grosses structures ne présentent pas toujours.

 

😍 Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

« Fais bien ce que tu fais », ça me vient de mon grand père… 

 

⚠ Si vous deviez refaire le même parcours, quelle erreur éviteriez-vous ?

Arrêter de toujours chercher le consensus dans les décisions et être plus diplomate pour mieux convaincre.

 

🤔 Qu’est-ce qui vous inspire en ce moment ?

Les jeunes… qui doivent prendre une part encore plus importante et militante dans l’obligatoire transition écologique et faire changer les habitudes de générations qui n’ont pas (ou ne veulent pas prendre) conscience de l’urgence.

 

🍦 Quel est votre péché mignon ?

Le Kimchi… What else ? (Il s’agit d’un mets coréen à base de piments et de légumes fermentés)

 

🎤 Une chanson sous la douche ?

Somewhere over the rainbow

 

⭐ Quelle est votre liste de vœux pour les prochaines années ?

Que mes enfants ne me reprochent pas de n’avoir rien tenter ! Ca fait un peu Miss France mais « que le monde soit meilleur » aussi, et evidemment que le projet de Beoga essaime (rapidement) et devienne un modèle !

 

👀 Le Fast & Curious d’Amaury Pachurka, CEO de Beoga