Sous le feu des projecteurs depuis bientôt un an, la production d’hydrogène bas carbone est un sujet sur lequel Sirea s’est rapidement positionné, dès 2019. Après 2 ans de développement, le lauréat du CleanTech Booster est parvenu à intégrer et piloter un système de production et de stockage d’hydrogène, généré grâce au surplus d’énergie photovoltaïque de son ombrière.

Quelques mois seulement après que les équipes se soient lancées dans l’aventure hydrogène avec ce projet d’innovation H+PV, la stratégie nationale d’accélération de l’hydrogène décarboné annonçait un soutien à la filière de 2 milliards d’euros d’ici 2030.

Pour contextualiser ce projet, le site de Sirea disposait déjà d’une ombrière photovoltaïque (21 kWc) en autoconsommation pilotée, financée partiellement par l’appel à projet “Autoconsommation électrique photovoltaïque en Occitanie” de 2019. Le photovoltaïque permet de recharger les véhicules électriques de Sirea et d’alimenter leurs bâtiments.

Sirea recharge ses VE à l'énergie solaire
Sirea recharge ses VE à l’énergie solaire

En souhaitant optimiser son taux d’autoconsommation grâce au stockage du surplus d’énergie produit, Sirea a raccordé 40 kWh de batteries recyclées (Phenix Batteries). Cette technologie permet d’assurer un stockage de courte durée pour recharger rapidement leurs véhicules électriques sans surdimensionner l’abonnement au réseau électrique. Cependant, l’idée est d’aller plus loin dans l’exploration des possibilités qu’offre l’hydrogène pour du stockage de longue durée et intersaisonnier.

L’hydrogène s’inscrivait dans la suite logique de ce projet. Sirea a donc investi dans une solution de stockage hydrogène, qui intègre un électrolyseur de 430 W pour convertir le surplus d’énergie issu du photovoltaïque en hydrogène. Jusqu’à 80 kWh d’énergie électrique en hydrogène (à 10 bars) pourront être stockés. Ainsi, les jours de faible production solaire, la pile à combustible du système de stockage “brûlera” l’hydrogène libéré pour fournir l’électricité nécessaire au bâtiment et aux véhicules, et de cette transformation sera rejetée … de l’eau !

Aujourd’hui, l’enjeu pour Sirea est de montrer qu’au-delà de la faisabilité technique, la compatibilité des énergies renouvelables avec des façons plus propres de stocker l’énergie est évidente, que ce soit au travers de batteries de seconde vie, ou encore de l’hydrogène. Il y a une complémentarité certaine entre ces différentes technologies de stockage !

Bruno Bouteille, dirigeant de Sirea
SmartEMS Sirea
SmartEMS Sirea

Pour interagir avec le stockage hydrogène et faire en sorte d’orienter le surplus photovoltaïque vers l’électrolyseur ou solliciter la pile à combustible, Sirea utilise son propre gestionnaire intelligent SmartEMS. C’est dans le cadre du développement de cet outil que Sirea est accompagné par le CleanTech Booster.

Cet automate conçu pour le pilotage d’énergie équipe déjà plusieurs installations photovoltaïques en autoconsommation pilotée, mais ce sera une première quant au raccordement d’un système de stockage hydrogène. La mise en service officielle du stockage hydrogène sur notre site à Castres est prévue courant printemps 2021.